AUTOUR DE L'HISTOIRE

LA VILLA CHANTAL

vous propose de découvrir les visites suivantes :

 

CHAMP DE BATAILLE DE VERDUN

 

Le Mémorial de Verdun : ce musée thématique vous fait découvrir 2000 objets de collections, une multitude de photos inédites franco-allemande, des dispositifs  audiovisuels.

L'Ossuaire de Douaumont : ce monument abrite les ossements d'environ 130 000 corps de soldats français et allemands non identifiés.

Le Fort de Douaumont : fort principal du système de fortification de Verdun, érigé par l'ingénieur militaire et général français Séré de Rivières.

Le Fort de Vaux : deuxième fort principal du système de fortification de Verdun.

La Tranchée des baïonnettes : ce monument demeure dans l'imaginaire collectif comme un site symbolique du champ de bataille de Verdun, il repose sur une légende de soldats français ensevelis debout dans leur tranchée.

Villages détruits : Neuf villages situés en zone rouge furent totalement rayés de la carte lors de la bataille de Verdun : Douaumont, Fleury-devant-Douaumont, Ornes, Vaux-devant-Damloup, Bezonvaux, Cumières-le-mort-homme, Haumont-près-Samogneux, Louvemont-Côte-du-Poivre, Beaumont-en-verdunois... Les vestiges où les emplacements des maisons et des lieux publics sont symbolisés par des bornes.

Les monuments du Mort-Homme et de la Côtes 304 : de terribles combats ont lieu à partir de mars 1916 et durant la deuxième bataille de Verdun (reconquête en août 1917). 10 000 hommes y furent tués.

Le bois des Caures : les "chasseurs" du colonel DRIANT furent les premiers à recevoir le choc de l'offensive allemande le 21 février 1916

 

LE SAILLANT DE SAINT-MIHIEL AU SUD DE VERDUN

Crête des Eparges : Au départ de Verdun, direction Saint-Mihiel, vous pouvez faire une première halte au village "les Eparges" où la stèle de Maurice Genevoix se dresse sur la place du village. Pour les plus vaillants, un départ pédestre de cette place vous emmène sur  la crête des Eparges, observatoire naturel dominant la plaine de la Woëvre. Vous y trouverez le monument à la mémoire des soldats du génie, aussi appelé: le point X.

Saint-Rémy-La-Calonne : En repartant du village des Eparges, se diriger vers Saint-Rémy-la-Calonne où est enterré Alain Fournier. Sur ce site, un jardin littéraire créé en 2011 à l'arrière de l'ancien lavoir vous fera découvrir par un sentier pavé de 16 panneaux en 3 langues nos écrivains combattants de la Grande Guerre : Jean Giono, Ruppert Brooke, Edelf Köppen, John Mac Crae, Guillaume Appolinaire... pour n'en citer que quelques-uns.

Le Château d'Hattonchâtel : Sur la commune de Vigneulles-lès-Hattonchâtel, très beau village médiévale sur la route de Ligier Richier sculpteur de retable Renaissance. A découvrir, l'église collégiale Saint-Maur du XIème siècle et le château du IXème siècle (reconstruit au XXème siècle). Il se visite le lundi et mercredi à 11h.

Thiaucourt : cimetière américain où sont inhumés 4 153 soldats tombés lors de la reprise du Saillant de Saint-Mihiel. Un cimetière allemand où sont inhumés 11 685 soldats tombés dans la région du Saillant.

Entre Thiaucourt et Jaulny, monument américain surnommés "boules américaines" : 3 rochers blancs marqués d'une étoile à 5 branches, sans inscription. Elles se situent en bordure de route entre Limey et Remenauville, point de départ de l'offensive.

Regniéville : Monument de la 5ème division américaine. Obélisque de béton portant sur 3 faces l'insigne de la division (losange rouge). Il se situe en bordure de route entre Vieville-en-Haye et le village détruit de Regniéville.

Saint-Baussant : au nord de Flirey, de nombreuses tranchées sont aujourd'hui visibles et visitables.

Monument Américain de la Butte de Montsec : monument édifié par les Etats-Unis. Il commémore l'offensive de la 1ère Armée US en septembre 1918. Très belle vue sur le lac de Madine.

Marbotte : Découvrez son musée ainsi que son église qui fut le centre de tri des blessés du Saillant de Saint-Mihiel. Elle se transforma très vite en morgue. De beaux vitraux racontent la souffrance et la mort.

Bois brûlé, Croix des Redoutes : Le bois Brûlé est l'un des endroits les plus représentatifs des combats de surface ; l'endroit où vous pourrez voir une tranchée allemande et une tranchée française dans les conditions de proximité de combat. C'est là qu'a résonné le célèbre "debout les morts" de l'adjudant Péricard (8 avril 1915).

Le fort de Troyon fait parti du rideau défensif des Hauts de Meuse, un fort de type Séré de Rivieres. Il fait revivre leurs combats de septembre 1914, la resistance héroïque de sa garnison ayant eu une importance capitale lors de la bataille de la Marne. Le fort n'est jamais pris par les allemands mais subit de nombreux dommages.

L'ARGONNE A L'OUEST DE VERDUN

La Haute Chevauchée et ravin du Génie : une base de ravitaillement troglodyte situé pendant 4 ans à plus de 1200 m de la ligne de front. Les français amenèrent à partir de novembre 1914 à proximité de ce front une quantité de matériaux du génie stocké dans le ravin des 7 fontaines.

Les abris du Krönprinz : ensemble de bâtiments bétonnés en pleine forêt ayant servi de poste de commandement à l’armée allemande.

Tour Americaine de Montfaucon d'Argonne : impressionnante tour de 58 m de haut, surmontée d'une statue de la Liberté. Elle offre un panorama sur toute la région.

Cimetière Americain de Romagne-sous-Montfaucon : la plus grande nécropole américaine avec ses 14 246 tombes aux croix de marbre blanc, dans un parc de 40 hectares sur les deux pentes d'un vallon.

La Butte de Vauquois : haut lieu de la guerre des mines en Argonne, écrasement d'un village par les combats souterrains. La Butte de Vauquois est une termitière qui se visite.

Chattancourt et sa tranchée : la seule tranchée reconstituée du champ de bataille de Verdun. 100m de tranchées ont été reconstitués sur les traces des anciennes tranchées de Toulouse et de Chattancourt. Une expérience qui vous donnera une autre vision de la Grande Guerre.

Esnes-en-Argonne : à 20 km au nord ouest de Verdun sur la départementale D38 en direction de Varennes-en-Argonne, un très beau musée, riche en photos et revues parlant de l'offensive Meuse Argonne.

ARRIERE-FRONT FRANCAIS

Ouvrage de la Falouse : fortification intacte et complète restaurée par une association de passionnés de la Grande Guerre. Une véritable immersion dans le quotidien du soldat à l'arrière front.

La voie sacrée : route reliant le front de Verdun à la base arrière de Bar-le-Duc, sur laquelle transitèrent les hommes et les matériels de la logistique. A chaque kilomètre est implanté une borne commémorative.

La mairie de Souilly : quartier général du Général Pétain. Elle abrite un musée retraçant l'épopée de la Voie Sacrée.

ARRIERE -FRONT ALLEMAND

Camp Marguerre : Arrière- front allemand situé dans la forêt de Loison (les forêts de Woëvres), près de Spincourt. Ce camp de base arrière de l'armée allemande était un centre d'expérimentation de fabrication de béton pré-fabriqué.

Canon de Duzey en forêt de Warphemon : Canon fixe de calibre 380mm sur chassis tournant. Le canon actuel est un CN de marine FR de 1917, installé sur site en 2014. Le long des routes vous croiserez des cimetières allemands (croix noires) et français (croix blanches).

Forêt de Tilly à Etain : la présence allemande à laissé des vestiges dans cette forêt.

A Etain, vous pouvez faire une halte et découvrir la dernière usine française de poupée "Petitcollin".

Bois d'Herméville : circuit des canonniers marins sur 3 kms dans le bois d'Hermeville. Découverte de casemates, d'un canon français de calibre 14mm modèle 1910 et surtout le chêne observatoire de 250 ans d'âge.

PATRIMOINE SANS FRONTIERE

Venez découvrir les églises ouvertes à travers le pays. Découvrez un réseau riche d'une centaine de lieux de culte à travers le nord de la France, en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg.

Plus sur le site: www.eglisesouvertes.eu